Ressources

Quelques liens autour de Marie-Emile Boismard :

  • Qu'est devenu Arnaud Lamouille après ses années de collaboration avec Boismard ?
    réponse trouvée dans un bulletin de l'amicale des dominicains.
  • Le site web des éditions Gabalda qui éditent la plupart des travaux scientifiques de Boismard. Quelques ouvrages récent sont publiés aux éditions du Cerf, ainsi que la fameuse synopse. Sur le site web des éditions du Cerf, on trouve une notice biographique consacrée à Boismard.

Quelques ressources en français :

  • Rolland : une page de vulgarisation, qui présente un schéma de la théorie synoptique de Boismard, à comparer avec celle de Rolland. Attention, le schéma, probablement tiré de la synopse (tome II) ne représente sans doute plus exactement les vues de Boismard aujourd'hui.
  • Hermant : une théorie intéressante et globale, en français, et bientôt totalement en ligne, au format pdf. Déjà de gros morceaux disponibles. Et on peut faire un tour sur le site de domuni, l'université des dominicains sur internet.

Quelques ressources en anglais :

  • The New Testament gateway - site très généraliste. Un excellent point d'entrée.
  • Mark Goodacre - pour plonger au coeur des débats que pose la théorie de la source Q....
  • Stephen Carlson - Une page idéale pour le débutant, et qui sert aussi à l'amateur éclairé.


  • Moins spécifiquement consacré au problème synoptique et aux évangiles, vous pouvez aller chercher des infos sur le site de la Society of Biblical Literature, la SBL et surtout sur sa base de données de recension d'ouvrages critiques :

Les listes de diffusions

...toutes en anglais !
 

Livres pour le débutant :

  • La collection "découvertes Gallimard" publie plusieurs références sur l'histoire de la bible et la naissance du christianisme. Tous plaisants à lire.
  • "La vie des Évangiles - Initiation à la critique des textes" - Boismard et Lamouille - Le Cerf, 1980. Traite spécifiquement  des méthodes d'analyse du texte du nouveau testament. Voir la notice qui lui est consacrée sur ce site.
  • "Parole d'évangile ?" - Graham Stanton - Le Cerf, 1997. le livre commence par réfuter l'identification de certains manuscrits de Qumran avec des textes du nouveau testament. Il quitte ensuite ce domaine anecdotique -mais o combien médiatique- pour faire le point sur les divers domaines de recherches autour du Jésus historique.

Livres pour le post-débutant :

  • "Bible et Histoire" - Marie-Françoise Baslez - Fayard,  1998

Certains chapitres sont très ardus. D'autres plus faciles à avaler. Historienne de l'antiquité, Marie Françoise Baslez est spécialiste de la société hellénistique, et son livre rend bien compte du cosmopolitisme méditerranéen qui a présidé à la naissance du chrisianisme. Un livre bien ordonné, et qui ne tombe jamais dans la synthèse de troisième main (même si on aurait aimé qu'il fît plus souvent état des idées de Boismard).

  • "Initiation à la critique textuelle du nouveau Testament" - Vaganay et Amphoux - le Cerf, 1986

Ce livre est la réédition du livre de Vaganay, vieux de soixante ans, et à qui Amphoux a offert une toilette soignée. Attention, en première lecture, ce livre n'a pas grand chose à voir avec celui de Boismard et Lamouille qui porte un titre voisin : alors que Boismard et Lamouille essayent de remonter dans le temps à partir du texte des évangiles, pour décortiquer les différentes étapes du processus de rédaction, Vaganay et Amphoux partent des évangiles rédigés pour tracer les différentes familles de manuscrits qui nous en sont parvenues.
A partir d'un même événement, l'apparition des évangiles, les uns travaillent vers le passé, les autres dessinent une postérité.
Mais comme la rédaction finale des évangiles n'est pas un événement foudroyant, il y a du recouvrement entre les deux optiques : lors des transmissions des premiers manuscrits, des éditeurs ont modifié les textes, les ont harmonisés les uns sur les autres, de telle sorte que le début du processus de diffusion recouvre en partie la fin du processus de rédaction. A la frontière de leurs domaine d'étude, Boismard et Amphoux se rejoignent : "un problème de critique textuelle peut cacher un problème de critique littéraire".

Cette bibliographie est tout à fait réduite, mais elle est appelée à s'étendre, comme le reste de ce site.
 

 
     
retour à la page d'accueil